Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/04/2015

Les chateaux d'Autignac

 

… Le 16 janvier 1271, son petit fils, Aimeric de Boussagues, fils de Déodat III, et Déodat petit-fils de Déodat, représenté par son curateur, Déodat, fils d’Armand de Boussagues, reconnaissent tenir du roi le château de Boussagues avec ses justices et sa mine d’argent, la vallée de Graissessac (mines d’argent) et dans les paroisses de Saint-Etienne de Marsan et de Saint-Sauveur de Podio (du Puy), le mas de Nabinières et des droits à Notre-Dame de Camplong, le fief possédé par Guilhem de Roquefixe à Saint-Pons-de-Mauchiens, le château de Dio et ses justices, le tènement de Valquières, les paroisses de Saint-Jean de Prades et Saint-Pierre de Brassol, des droits dans le château de Lunas, le mas de Bosquet, les droits dans les paroisses de Saint-Alexandre de Bédarieux et de Saint-Nazaire et un tiers du château haut d’Autignac et un quart dans le château vieux d’Autignac, des droits dans les paroisses de Saint-Xist et à Sainte-Julie. Ils doivent la fidélité, l’hommage lige, le service militaire et une albergue pour le château haut d’Autignac de 6 sols 8 deniers et pour le château vieux de 15 sols tournois. De plus, Aymeric reconnait tenir en fief du roi pour la dot de sa femme Garsende, fille d’Imbert de Puissalicon, la sixième partie dans le haut château d’Autignac et ses justices et la moitié du château vieux. Il doit fidélité, le service militaire et une albergue annuelle de 13 sols tournois et 4 deniers. L’acte est passé à Béziers devant maitre Gervais, chapelain du sénéchal, Arnaud de Savignac, Aimeric de Clermont et Pierre de Paris, notaire de Béziers.