Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2012

Pollution du Libron

Montpellier le 5 février 1944

Le médecin inspecteur de la santé à Mr le Préfet

Épidémie de typhoïde à Autignac.

La mairie d'Autignac, commune de 954 habitants appartenant à l'arrondissement de Béziers, nous fait connaître le 22 janvier 1944 qu'une petite épidémie de maladie n°1 sévit dans l'agglomération.

À son tour le médecin de la localité déclare 12 cas et impute à l'eau d'alimentation les causes de la maladie.

En raison de la gravité de la situation nous nous sommes rendus à Autignac, le docteur Gautier et moi-même pour effectuer une enquête sur lieux.

Après avoir pris contact avec le représentant du maire et avec le médecin traitant, le Dr Blayac, nous avons examiné en commun les diverses hypothèses envisagées pour ne retenir que l'origine hydrique de la contamination.

Après examen de la situation, M. le Dr Blayac, médecin traitant estime que l'eau du Libron qui alimente la distribution a été polluée par des déjections du village de Laurens situé en amont à 2 km environ du point de pompage.

Dans cette localité en effet, la typhoïde avait commis quelque méfait en octobre et novembre 1943

Pendant l'été 1943 qui fut particulièrement sec, la rivière ne coulait plus et le pompage était arrêté. Les habitants d'Autignac durent utiliser l'eau des puits disséminés dans la localité.

Dès les premières pluies d'automne la réapparition du cours d'eau s'effectua de telle sorte que l'effluent capté fut précisément celui qui avait lavé le lit de la rivière souillée par les déjections estivales de Laurens.

 

Anlyse au réservoir public 26/01/1944 8h30 : Bacterium coli indoligènes  80 Coli pour 100 cc d'eau

Analyse au barrage sur Libron 26/01/1944 9h45 : 9 Coli pour 100cc

Analyse à une borne fontaine 26/01/1944 8h45 : 7 Coli pour 100cc

 

 

Autignac le 10 février 1930 Monsieur le préfet

J'ai l'honneur de vous informer que l'eau de la rivière du Libron qui sert à l'alimentation du village est contaminée par les vinasses des coopératives de Laurens qui sont déversées directement dans la rivière du Libron et nous sommes à la veille d'une grosse épidémie dans la commune.

Pour le maire, l'adjoint FANJAUD

Les commentaires sont fermés.